Petits gestes écolo à adopter à la maison et au jardin

économie circulaire geste éco-responsable

Des petits gestes écolo dans la maison

S’il y a un domaine sur lequel on peut consentir quelques effort, c’est bien celui des déchets.

L’un des premiers gestes écolo : se mettre au tri sélectif !

  • Sans devenir un forcené du tri, il y a un minimum de gestes écolo à respecter :
  • Séparer les emballages recyclables des déchets non recyclables,
  • Déposer le verre dans les conteneurs appropriés,
  • Porter à la déchetterie les objets et substances polluantes (ampoules, batteries, bidons de peinture entamés, diluants, huile de vidange, médicaments… tout ceci ne se jette pas dans la poubelle, encore moins dans la cuvette des toilettes !).

 

Composter : Les gestes écolo

Ensuite, pratiquer le compostage fait partie des geste écolo, qui permet d’une part de diminuer le volume des déchets ménagers. Vous pourrez ainsi bénéficier d’un excellent engrais naturel, tant pour le jardin que pour les plantes en pots.

Pas besoin de beaucoup d’espace pour installer un composteur, certains modèles (lombricomposteurs) peuvent même être utilisés en ville.

économie circulaire geste éco-responsable

Récupérer ou donner

Objets de décoration à base de matériaux de récupération

Donner une seconde vie aux objets est également un bon moyen de réduire ses déchets. Réalisez un edécoration dans l’esprit récup’. Créer des activités ludiques pour les enfants (ou les grands) utilisant des matériaux de récupération.

Dans le même esprit, prenez l’habitude de donner tout ce qui peut encore servir, plutôt que de jeter. Les associations comme Emmaüs, ou le Secours Populaire récupèrent les livres, vêtements, meubles, électro-ménager…

 

Des gestes écolo et engagés !

Non au gaspillage de papier

Procurez-vous un autocollant stop-pub, à coller sur votre boîte à lettres.

Premièrement, l’économie de papier (et donc de bois, d’eau et d’énergie pour sa fabrication) sera non négligeable. Chaque année 40kg de prospectus papier sont déposés dans votre boîte.

Deuxièmement, c’est toujours 40kg de papier en moins qui terminera à la poubelle. Le coût de traitement de déchets a un impact sur les coûts de la collectivité, la pollution de l’environnement.

Troisièmement, évitez d’imprimer à tort et à travers, et récupérez le papier dont le verso est encore vierge pour en faire un stock de feuilles de brouillon.

geste éco-responsable pour le jardin

Faire soi-même des gestes écolo

Renouez avec le fait-maison : produits ménagers, savon et lessive liquides, yaourts (amusez-vous à calculer le nombre de pots vides que vous jetez chaque année !), vinaigre…

C’est économique, écologique et source de satisfaction, pour peu qu’on dispose d’un minimum de temps à y consacrer (ce qui n’est pas forcément évident).

Au jardin : jardiner bio et favoriser la biodiversité

On ne le répètera jamais assez : les engrais chimiques utilisés au jardin, et, davantage encore, les pesticides, sont une source de pollution importante.

Utilisez de préférence des traitements biologiques, des engrais naturels (incontournable compost…), appliquer des méthodes de lutte biologique intégrée et privilégiez le désherbage manuel.

Le sol ne s’en portera que mieux, la biodiversité aussi ! Et puis, un potager bio, c’est plutôt tentant, non ?

favoriser la biodiversité

Economies d’eau

Autre « poste » à réétudier : l’arrosage. Pratiquer un arrosage raisonné, notamment en été. Mettre en place un système de micro-arrosage, arroser le soir ou tôt le matin, pailler le sol, espacer les tontes pour réduire -ou supprimer- l’arrosage de la pelouse, récupérer l’eau de pluie, utiliser l’eau de lavage des légumes pour arroser les plantes, remplacer petit à petit les espèces gourmandes en eau par des végétaux adaptés aux jardins sec, c’est autant de pistes à explorer pour économiser l’eau.

 

Accueillez la faune et la flore sauvage

Enfin, faites de votre jardin un paradis pour la biodiversité ! Oiseaux, insectes pollinisateurs, hérissons, autant de petits hôtes qui contribuent à rendre votre jardin vivant et à maintenir l’équilibre de l’écosystème.

Cette bio diversité permet de réguler de façon naturelle les populations de parasites et leurs prédateurs naturels.

Pour les attirer, offrez-leur le gîte (nichoirs et « hôtel » à insectes) et le couvert (arbustes à baies pour les oiseaux, fleurs mellifères pour les abeilles, mais aussi les bourdons, les papillons…).

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *