Sélectionner une page

Notre ebook vous aidera à

Lâcher prise au lit
Ebook

Le lâcher prise, une définition précise

Si vous pensez « lâcher prise », si vous décortiquez l’idée, vous vous voyez en train de grimper un rocher, les deux mains sur des prises, bien serrées. Double objectif : ne pas tomber, continuer de monter. On pourrait donc définir le fait de tenir prise comme un besoin de tout contrôler, et pire, de penser pouvoir tout contrôler. On est donc là, au quotidien, à prévoir, organiser, cogiter, penser, préparer, anticiper. Et à râler quand les choses ne se déroulent pas comme prévu. On passe donc notre temps à penser à plus tard, à demain, après-demain, à ce qu’il faut faire, réaliser, réussir.

Et l’instant présent dans tout ça ? Aux oubliettes. Lâcher prise, ce serait donc, en pratique, laisser tomber nos mains qui s’agrippent. Visualisez vos prises : stress, soucis, pensées négatives. Vous êtes tenu à elles et ça vous crispe ! Si vous les lâchez, voilà que corps et tête se vident, que vous vous sentez léger, débarrassé de tout ce qui encombre votre esprit. Disponible au moment présent, une bonne caresse et un bon baiser vous feront plus d’effets !

Ebook Initiation au bDSM

Curiosités Endiablées : 225 Nuances de BDSM
Notre Ebook

Comment lâcher prise au lit ?

On ne décide pas de lâcher toutes nos prises d’un seul coup, parce qu’on risque de se faire peur tout seul, face au vide ! Inutile de se mettre la pression, on décide plutôt de lâcher une heure par-ci, une heure par-là.

Changer son quotidien peut-être une excellente idée, mais cela ne veut pas nécessairement dire “se lâcher au lit”.

La première question à se poser serait la suivante : pourquoi faudrait-il que je me lâche davantage au lit ? 

Le jugement de l’autre

Si la critique vient d’un partenaire, le jugement de quelqu’un ne doit pas vous influencer si vous vivez votre sexualité de manière épanouie. Peut-être que les choses sont très bien pour vous.

Il est donc important que le/la partenaire se remette également en question et ne rejette pas toute la faute sur l’autre. Il arrive fréquemment qu’une femme se présente chez un médecin sexologue à cause de son partenaire (c’est un homme généralement) qui la considère “frigide”.

Or, il s’avère dans la majeure partie des cas que les femme n’a aucun problème, et que le blocage se fait peut-être vis-à-vis de l’attitude de son homme ou de plein d’autres facteurs relationnels.

Le jugement de soi-même

On a le droit de se sentir « coincé » au lit, même si les partenaires n’émettent pas de critique.

Le problème, c’est que le fait de vouloir « se lâcher » peut rajouter une certaine pression, du stress ou de l’anxiété avant un rapport.

C’est en fait une mauvaise manière de voir ou d’aborder les choses, tout comme dire « je dois  me détendre » pour me détendre, alors que ses mécanismes ne sont pas aussi simples.

Si vous cherchez à vous décoincer au lit notre Ebook est fait pour vous !

Achetez notre Ebook Curiosités Endiablées 

225

Pages d’images et d’explications sur les pratiques BDSM

10

Chapitre pour découvrir les clés et les codes de l’univers BDSM

40

Conseils coquin et bien-être pour avancer à son rythme dans le BDSM

350

Lecteurs nous ont fait confiance pour s’initiez au BDSM

Comment se lâcher prise au lit : identifier ses blocages

Il faut se poser les bonnes questions : de quoi ai-je peur ?

On peut être trop angoissé(e), stressé(e), complexé(e), les raisons peuvent être très nombreuses. Le jugement de l’autre peut aussi être difficile.

Il est donc important de faire un travail sur soi-même, d’essayer de comprendre pourquoi on est timide ou qu’on n’ose pas certaines choses.

Commencer par avoir une vie saine

Identifiez vos prises à vous, toutes ces petites choses qui vous stressent et apparaissent comme des obligations ou des urgences. Il suffit de se dire que bon, ce n’est pas grave si ce soir, on ne fait pas la vaisselle, que ce n’est pas grave si aujourd’hui, on a cinq minutes de retard, que ce n’est pas grave si on ne sort pas maquillée pour aller au supermarché… etc. Et ça fait du bien, non ?

Alimentation, sommeil, activité physique… Il est d’abord important de prendre soin de son corps.

Être bien dans son corps est la première condition pour vivre une sexualité épanouie.

Lâcher prise au lit

Évacuer le stress ou l’anxiété

Une fois au lit, à force d’exercices quotidiens, on maîtrise mieux le lâcher prise, on s’aperçoit que oui, on est capable de s’abandonner, de ne pas penser à l’essence à remettre dans la voiture. Ça attendra demain. Dès qu’une pensée lourde nous traverse le cerveau, on lui donne rendez-vous plus tard. Parce que oui, là, on est au lit, en plein câlin, et il serait dommage de ne pas en profiter non ?

Le stress, la dépression, l’anxiété, nuisent à la vie sexuelle et peuvent être la source de nombreux troubles.

Il est important de faire un travail psychologique.

Associé au sport, le yoga est un bon moyen de travailler son mental et de chasser son stress ou son anxiété.

Consulter un médecin sexologue si les problèmes persistent

Si des complexes sont trop importants, les conseils d’un médecin peuvent être utiles ; en matière d’éducation sexuelle ou parfois simplement pour être rassuré.e.

Acheter notre Ebook Curiosités Endiablées

Si vous cherchez à vous lâcher prise au lit notre Ebook est fait pour vous !

nos EngagemenTs

Paiement sécurisé

Livraison discrète

w

Service client